Bicycle
Association d'aide aux familles
d'enfants et d'adolescents ayant un trouble de l'humeur
Hypersensibilité - Cyclothymie - Bipolarité

Don
Faire un don, adhérer
Bicycle
L'association Bicycle
Médical
La cyclothymie c'est quoi?
Parent
Le coin des parents
Scolarité
La cyclothymie à l'école - scolarisation
Enfant
Le coin des cyclokids
 

14/02/2014  

TDAH et Cyclothymie

36%* des enfants hyperactifs (TDAH) sont en fait cyclothymiques.
Pour plus de 50% des enfants cyclothymiques, le premier symptôme à apparaître est l’hyperactivité.

* Chiffre à revoir à la hausse : [...] 56,9% des enfants souffrant de TDAH souffrent également d’un trouble psychiatrique à l’âge adulte (contre 34,9% des enfants non-TDAH). Parmi les troubles psychiatriques relevés, on note la dépendance à des substances (toxicomanie), un trouble de la personnalité, des troubles d’anxiété généralisée ou des troubles dépressifs. [...]
http://neuropsychologue-bordeaux-irles.blogspot.fr/2013/03/evolution-et-futur-du-tdah-dans-un.html

Problématique du diagnostic d’hyperactivité :

Actuellement, tout enfant «turbulent» est suspecté au prime abord d’hyperactivité.
Bien souvent les médecins penchent en faveur de l’hyperactivité et prescrivent de la Ritaline© ou équivalent.

Ceux-ci négligent complètement les troubles de l’humeur, étant peu formés aux formes infanto-juvéniles.

La Ritaline© est dangereuse pour l’enfant cyclothymique car elle déclenche des virages de l’humeur. Or provoquer un virage de l’humeur, c’est renforcer la cyclothymie et l’ancrer.

En moyenne il faut 5 à 8 ans pour obtenir un diagnostic, le sur-diagnostic de l’hyperactivité seule retarde le dépistage de la cyclothymie, une pathologie souvent plus invalidante.

Les différences entre TDAH et Cyclothymie :

La différence quand on regarde l'enfant semble ténue. Pourtant, les 2 maladies n'impactent pas les mêmes zones du cerveau.
La cyclothymie c'est d'abord et avant tout une dérégulation de l'humeur qui est liée à l'émotionnel.
=> Lire l'article CTAH : "Bipolarité et TDAH : troubles si proches mais distincts"

TDAH TROUBLE DE L'HUMEUR
Pas ou peu d’histoire familiale de troubles de l’humeur Troubles de l’humeur fréquents dans les antécédents familiaux
Enfant turbulent Enfant caractériel, hyperémotif
Comportement hyperactif assez
constant
Comportement fluctuant avec alternance de périodes calmes, dépressives ou maniaques
Tendance aux conduites impulsives, parfois violentes, gérables par l’entourage en règle générale Au cours des accès dépressifs ou maniaques, conduites dangereuses, violentes, parfois extrêmes, peu sensibles aux interventions de l’entourage
Idées suicidaires rares Fréquence troublante des idées suicidaires et des menaces et tentatives de suicide
Pas de symptômes psychotiques Fréquence des symptômes psychotiques (hallucinations auditives, visuelles, etc.)
Pas de conduites focalisées sur un but. Tendance contraire à « papillonner » Conduites focalisées sur un but (conduites hypersexualisées, etc.), jeunes s’estimant au-dessus des lois
Bonne réponse à la Ritaline(c) Possibilité de virage de l'humeur sous Ritaline(c)

Source : d’après Kochman F – “Mieux vivre avec un enfant hyperactif”. Edition Arnaud Franel, Paris, 2003.

Rappelons que dans les critères de diagnostic du TDAH selon le DSMIV il est à prendre en compte :

E. Les symptômes ne surviennent pas exclusivement au cours d'un trouble envahissant du développement, d'une schizophrénie ou d'un autre trouble psychotique, et ils ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental (p. ex., trouble thymique, trouble anxieux, trouble dissociatif ou trouble de la personnalité). 

Témoignage : .../...un cas de TDAH dont les fonctions exécutives ne sont touchées qu’en partie et dont les comorbidités prennent toute leur importance : ajoutons à ce beau diagnostic un trouble oppositionnel (léger) et un trouble anxieux. Un risque élevé de troubles des conduites (délinquance) et de bipolarité de type 2.  Mesdames, messieurs, je joints les rangs de ces parents qui « ne l’ont pas facile ». Tout un cocktail… pas facile à recevoir, j’ai d’ailleurs été incapable d’écrire depuis que nous avons reçu le diagnostic.../.. - http://familletdah.wordpress.com/2012/12/06/cest-a-notre-tour/

Enjeu :

Une des problématiques est que l’on regarde d’abord l’hyperactivité. Tous les symptômes provenant de l’humeur sont alors dit «comorbides».

Pour la plupart des médecins, un enfant ne peut pas être bipolaire (Nous préconisons en effet de parler de cyclothymie qui colle parfaitement aux symptômes). Dès lors, même si l’enfant présente les 2, la cyclothymie sera délaissée, alors qu’elle est plus invalidante avec des répercutions vitales : 44% des enfants cyclothymiques feront une TS.

Il faut savoir que plus la gestion de la cyclothymie est prise tôt, meilleures sont les chances de l’enfant de ne présenter à l’âge adulte qu’un «simple» tempérament cyclothymique, c'est-à dire être dans la normalité.

A Bicycle, nous voyons régulièrement des mamans, doutant du diagnostic de leur enfant et se demandant s’il n’est pas cyclothymique. Dans une majorité de cas, elles nous font part d’épisodes dépressifs de l’enfant.
Ces 2 symptômes signent la présence des 2 pôles opposés de l’humeur.

Nous sommes très surpris que les médecins ne les mettent pas en corrélation et changent simplement le diagnostic d’hyperactif à dépressif, sans jamais envisager la cyclothymie.
C’est une perte de temps précieux pour prendre en charge efficacement l’enfant.
Plus la maladie est prise tôt, moins elle va imprimer des sillons durables dans le cerveau, meilleure sera la réponse aux médicaments stabilisateurs.

Préconisation :

Le Dr Hantouche préconise de considérer l’enfant comme cyclothymique « jusqu’à preuve du contraire » afin de le protéger :

  • En effet les thérapies comportementales et cognitives peuvent améliorer la gestion du TDAH.

  • La médication pour la cyclothymie est un thymorégulateur qui est nettement moins toxique :
    le Valproate est traitement de première instance pour un enfant. C’est une molécule utilisée de longue date pour l’épilepsie infantile et ce également sur des nourrissons.

Quand les enfants sont petits, il est difficile de faire la différence. Pourtant quelques signes peuvent remettre en question un diagnostic de TDAH (un seul suffit):

  • Présence de dépression avec l'hyperactivité, la dépression revient, ne passe pas.
  • Mauvaise réponse aux traitements de l'hyperactivité, ou aggravation.
  • Fuite des idées : Si l'enfant a des idées en surnombre. "Comme si sa tête allait exploser tellement il a des idées qui partent dans tous les sens"

EN SAVOIR PLUS ?

Liens :

TDAH-FRANCE : TDHA
DYSMOI : http://dysmoi.over-blog.com/pages/TDAH_Quest_ce_que_cest_-1975265.html
BPKID :http://www.bpkids.org/
CTAH : La cyclothymie chez les jeunes - "Bipolarité et TDAH : troubles si proches mais distincts"
DOCTISSIMO : Interview du Dr Kochman : soigner les enfants.

Bibliographie :

"Un enfant hyperactif, mieux vivre avec"
de Frédéric Kochman. - chez Arnaud Franel eds.

"Cyclothymie - Troubles bipolaires des enfants et adolescents au quotidien"
Dr Elie Hantouche et Barbara Houyvet - Ed J LYON

Sources :

  • Interview du Dr Hantouche - Entre 2 pôles N°1 - fevrier 2011
  • DSMIV
  • Publications sur TDAH- France (lien ci-dessus)
  • Science Direct Annales médico-psychologiques 167 - 2009- commentaire de ML Bourgeois sur Clinical manual for Bipolar disorders in children and adolescent -Robert Kowatch, Mary Fristad,Robert Findling, Robert M Post- American Psychiatric publishing 2009
  • TDAH ADULTE : http://www.tdah-adulte.org/
  • Kochman FJ, Hantouche EG, Ferrari P & al. Cyclothymic temperament as a prospective predictor of bipolarity and suicidality in children and adolescents with major depressive disorder. J Affect Disord. 2005 ; 85(1-2) : 181-189.
  • J. BOUCHEZ - Hôpital Paul Guiraud Villejuif - SHU, Hôpital Sainte Anne, Paris - Journée Hypersupers mars 2010.
  • Article Pediatrics : http://pediatrics.aappublications.org/content/early/2013/02/26/peds.2012-2354.full.pdf+html
  • CTAH - Caline Majdalani : "Bipolarité et TDAH : troubles si proches mais distincts"