Bicycle
Association d'aide aux familles
d'enfants et d'adolescents ayant un trouble de l'humeur
Hypersensibilité - Cyclothymie - Bipolarité

Don
Faire un don, adhérer
Bicycle
L'association Bicycle
Médical
La cyclothymie c'est quoi?
Parent
Le coin des parents
Scolarité
La cyclothymie à l'école - scolarisation
Enfant
Le coin des cyclokids
 

14/02/2014  

L'enseignant idéal :

Rappelons que :

L'entourage et les rapports humains ont un impact fort.

L'enfant cyclothymique a besoin de :

  • Compassion, il sait qu'il est dysfonctionnel
  • Compréhension, il est sujet à de mauvaises interprétations.
  • Sérénité, il est particulièrement touché par le stress
  • Calme, pour l'être, il ressent les choses de manière amplifiée.
  • Constance, pour avoir un repère
  • Règles pour le rassurer
  • Justice pour ne pas réveiller sa faille psychologique
  • d'encouragements, car la sanction décourage
  • d'amour car il fonctionne à l'amour, c'est un levier puissant
  • Confiance, il doit avoir la certitude que vous serez un soutien.

Vous pouvez l'aider en améliorant ou confortant certains points :

L'enseignant aidant

  • Calme et constant

    L’enseignant idéal pour ces enfants est celui qui sera constant et calme et qui maintiendra des routines dans son programme tout en étant flexible face aux manifestations des cycles de l’humeur de l’enfant.

    La souplesse c’est accepter que l’enfant passe du cancre à l’élève brillant, parfois au sein même de votre cours. Il est comme ça et vous ne pourrez pas lutter contre sa biologie, de la même manière que vous ne ferez pas courir un 100m à un cul de jatte !

  • Flexible

    La souplesse c’est de remarquer qu’aujourd’hui il est complètement ailleurs et lui proposer des outils pour s’en sortir quand-même, des alternatives.

    Normalement un enfant de tel âge doit avoir acquis telle aptitude, telle connaissance.
    Mais voilà force est de constater que pour votre élève cyclothymique ce n’est pas le cas. 

    Vous lui serez d’un très grand secours si vous lui offrez par exemple :
    > une photocopie du cours à coller dans son cahier.
    > Si vous lui trouvez 2-3 exercices pour le cours qu’il a raté, du type « devoirs de vacances » lui apprenant rapidement la notion véhiculée dans ce cours.

    Le système de rattrapage à la maison avec le cahier du copain n’est pas tenable pour ces enfants car il y a trop de « ratés » et cela fini par être ingérable pour eux. Ils ont besoin d’un suivi rapproché.

    La souplesse se retrouve également dans le cours : Par exemple s’il est en difficulté, pourquoi ne pas lui proposer une autre manière d’apprendre ce que vous expliquez aux autres : notamment via l’exercice, et l’encourager à rechercher la solution dans le cours du livre.
    …/…

  • Compassion et Encouragements

    Le 2ième point très important est la compassion et la gentillesse.
    Sachez que ces enfants ont un besoin pathologique de plaire et d’obtenir l’adhésion.
    Il fera tout pour vous, s’il sent que vous l’aimez et l’acceptez comme il est.
    Ces enfants marchent à la gentillesse et aux encouragements.



    Un des grands travers de l’éducation française (C'est également vrai dans l'éducation parentale) est de trop pointer ce qui ne va pas. cela provoque la sensation d’être sans cesse sur le grill.
    Chez un cyclothymique c’est très pathogène.
    L’obtention de l’excellence peut être aussi bien obtenue par l’encouragement.

    Un excellent exemple est décrit tout au long du livre de Pennec : « chagrin d’école ».

    Pistes :
    • Appuyez-vous sur ses talents, telle que la créativité.

    • Montrer-lui que vous avez confiance en lui (il la réclame même s’il la met à mal)

    • Il vous dit la vérité : Il a fait ses devoirs. S’il est dans l’incapacité de les montrer, c’est probablement que la feuille est égarée. S’il vous dit qu’il a mis 1h, alors qu’il n’y a qu’une ligne, c’est que c’est le mieux qu’il ai pu faire en 1h. S’il vous dit qu’il a appris sa récitation, la veille ayez l’assurance qu’il était capable de la réciter.

      En un mot, les apparences sont trompeuses dans le cas d’un enfant cyclothymique.

  • Méthodologie :

    L’enfant cyclothymique a une conscience aigüe de ce qu’il a mal fait, tant dans son comportement que dans son apprentissage.
    Par contre il a souvent des problèmes d’organisation et de méthode.
    Il enregistre mieux les choses en partant du concret pour aller vers la théorie.

    Ainsi par exemple en Français, il lui sera plus aisé d’apprendre la grammaire en composant lui-même un texte car la théorie deviendra tout de suite concrète. L’inverse est plus difficile à intégrer pour lui.  Il est à souligner que c’est le cas pour les autres élèves en pleine santé.

    De même pour l’orthographe il lui sera plus aisé de la retenir s’il connaît l’histoire du mot.



    Pistes :
    • Ne vous sentez pas remise en cause personnellement s’il vous fait répéter. Ce n’est pas un manque de respect, mais une incapacité à se concentrer.

    • Soyez particulièrement attentif au moment de noter les devoirs, en général c’est en fin de cours et il a complètement lâché. Même s’il devrait être assez grand pour les noter lui-même, ce n’est pas le cas. Alors, vérifiez. Vous n’en avez que 2 dans la classe.

    N’ayez pas peur, l’enfant ne cherche pas à se fiche de votre tête. Il aime apprendre, la nouveauté pour lui est source de plaisir.
    Il ne joue pas de sa maladie ! Même si parfois il en rajoute un peu, c’est probablement parcequ’il a du mal ce jour là à faire face.

    S’il se sent en confiance, qu’il sait que malgré ses changements, il peut compter sur vous, alors vous aurez le meilleur élève.

Discipline

La discipline est un sujet sensible de tout temps. Pourtant tout le monde s’accordera qu’il faille des règles et des conséquences en cas de manquement pour que cela fonctionne dans une classe.

  • La discipline chez un enfant cyclothymique doit être juste :

    En effet, tout le monde trouverait aberrant qu’un enfant diabétique soit sanctionné s’il refuse de manger du sucre, ou qu’on l’empêche de sortir de classe pour qu’il puisse s’injecter de l’insuline.
    Pour un enfant cyclothymique le sanctionner pour non mémorisation d’une récitation ou l’empêcher de sortir de classe quand la tension devient ingérable pour lui, relève de la même aberration.



    Toutefois, ce n’est pas parceque l’enfant est cyclothymique qu’il doit enfreindre les règles de tous. 
    Alors que fait-on ???

    Certaine exception peuvent être mise en place, Par exemple si l’enfant ne peut pas déclamer sa récitation, vous pouvez différer l’interrogation en lui demandant de vous prévenir quand sa mémoire revient.

    Mais s’il s’avère qu’il ne l’a effectivement pas apprise… alors la sanction DOIT tomber.

    C’est très difficile d’évaluer la réelle cause du problème. La encore de la souplesse, et miser sur la confiance vous seront utile.

  • La discipline c'est déjà faire respecter le silence

    Nous insistons beaucoup sur cet aspect, mais parcequ'il est extrèmement important pour tous.

    Ainsi on peut expliquer aux enfants que le silence c'est respecter l'autre, car rare sont ceux qui savent se concentrer dans le bruit. 

Quand ça dérape :

Si par malheur il s’est montré cavalier à votre égard, sachez qu’il le regrette toujours amèrement, même s’il ne le reconnaît que difficilement. Cela le plonge en dépression. 
Quand son langage dérape, c’est qu’il a perdu le contrôle. Voyez-le comme un symptôme et convenez avec lui de ce qui peut être tenté pour ne plus jamais se retrouver dans une situation ou sa seule issue sera l’insulte ou l’attaque.

 


EN SAVOIR PLUS ?

Enrichissez votre enseignement en incluant des éléments de l'éducation nouvelle (Montessori, Steiner...)

Rappel
Proscrire, l'humiliation et les reflexions désagreables à l'encontre de l'enfant.
Même s'il vous à fait sortir de vos gonds : soyez stoïque, mais pas laxiste!

Astuce :
Différez vos remontrances.
Choisissez un moment calme pour faire le point avec lui et punir sereinement mais fermement si nécessaire.

Communiquer avec la famille
C'est indispensable d'avoir une action conjointe. L'enfant cyclothymique a besoin plus qu'un autre de cohésion

BIBLIOGRAPHIE

"Chagrin d'école"
Daniel Pennac - ed Poche

LIENS :

BPCHILDREN
http://www.bpchildren.org/

CANCRE.COM
petit clin d'oeil pour regarder sous un autre angle. 
http://www.cancres.com/


Sources :