Bicycle
Association d'aide aux familles
d'enfants et d'adolescents ayant un trouble de l'humeur
Hypersensibilité - Cyclothymie - Bipolarité

Don
Faire un don, adhérer
Bicycle
L'association Bicycle
Médical
La cyclothymie c'est quoi?
Parent
Le coin des parents
Scolarité
La cyclothymie à l'école - scolarisation
Enfant
Le coin des cyclokids
 

14/02/2014  

La classe idéale :

Rappelons que :

L’environnement a un impact fort.

La biologie de l’enfant cyclothymique le rend sensible, hypersensible à beaucoup d’éléments de son environnement qui peuvent le rendre malade au point de devoir rester à la maison :

  • Le stress
  • Le bruit
  • Les cycles circadiens (l’horloge biologique se dérègle très facilement)
  • Les saisons (déprimé en hivers, maniaque en été)
  • La stabilité des gens qui l’entourent, et de son enseignant aussi. (Votre compassion, votre humeur, votre stress…)

Les problématiques rencontrées par l’élève :

  • Problème de concentration
  • Problème à se centrer sur un sujet
  • Problème de mémoire
  • Désorganisation
  • Problème d’ennuis en manie
  • Problème de lenteur de réflexion en dépression
  • Parler fort et beaucoup
  • Incapacité à attendre. Niveau de frustration bas comme s’il avait encore 3 ans.
  • Problème de motivation fluctuante
  • Problème de fatigue chronique
  • Problème de maux de tête, de maux d’estomac, fréquent
  • Comportement colérique
  • Difficulté au changement
  • Difficulté avec le stress
  • Comportement désinhibé, impulsif
  • Absentéisme

Dans ce contexte, quelle serait la classe idéale?

La classe aidante :

On peut apporter des améliorations qui vont largement changer la vie scolaire de l’enfant et ne pas aggraver sa maladie. La plupart du temps les enfants cyclothymiques sont brillants mais un mauvais environnement va entraver sérieusement ses performances, voir les annihiler complètement.

Le placement de l’élève :
Plus l’élève sera devant moins les autres agiront comme excitant, ou perturbateur d’attention et de concentration.

La qualité des enfants placés à coté de lui peut également l’aider : studieux, et gentils ne cherchant pas la compétition et encore mieux la refusant.

Réduire les stimuli est essentiel, et pour lui, mais aussi pour les autres :
Le silence est indispensable. Une classe agitée, bruyante est pathogène.
Sachez que le bruit, va bloquer tous ses processus cérébraux, et le plonger dans une grande nervosité.
Autrement dit, ce que vous, vous ressentez dans le bruit est largement démultiplié chez lui.

Une classe studieuse :
Mettre un élève cyclothymique dans une classe avec des éléments perturbateurs, cela revient à mettre un asthmatique dans une classe enfumée.

L’idéal serait une classe à effectifs réduits.

Si l’enfant a des symptômes sévères, il peut être envisagé de l’épauler d’une AVS.
Il peut-être également utile de mettre en place quelques aménagement comme l’autorisation de sortir de la classe quand l’élève ne se sent pas bien.

 

EN SAVOIR PLUS ?

L'école actuellement est pathogène:
trop d'élèves
trop de bruit
trop de manque à la discipline
trop de sanction/pas d'encouragement

Pourtant l'enfant cyclothymique est scolarisable.

Les adaptations proposées seront bénéfiques à TOUS.
Le stress à l'école est un enjeu d'avenir.

LIENS :

BPCHILDREN
association Américaine pour les enfants bipolaires. Les américains sont en avance et proposent des solutions pour les enseignants

Nous nous sommes inspirés de leurs conseils pour établir cette fiche.

http://www.bpchildren.org/